13 Sep

Comment les courtiers hypothecaires peuvent-ils vous aider?

General

Posted by:

La meilleure stratégie qu’une personne désirant acheter une maison puisse mettre en place est de rassembler une équipe de professionnels de l’immobilier pour l’aider à prendre la décision la plus éclairée relativement à l’achat le plus important qu’elle fera, c’est-à-dire l’achat d’une propriété. Il est primordial de vous allier à un courtier immobilier qui a des connaissances approfondies des propriétés et du marché, à un comptable qui comprend les incidences fiscales de l’achat d’une propriété, à un inspecteur en bâtiment qui vérifiera si la structure comporte des faiblesses, et à un avocat ou un notaire expérimenté en matière de contrats d’achat de propriétés…

… et, bien entendu, à un courtier hypothécaire qui sait quels sont les produits et les offres disponibles et qui peut obtenir pour vous les meilleurs taux et les meilleurs termes possibles.

Une simple visite à une banque peut être suffisante pour obtenir un prêt hypothécaire (lorsqu’une personne est qualifiée). Mais est-ce que le fait de se limiter à une conversation avec un agent financier d’une banque, sans réellement connaître les tenants et les aboutissants des modalités et conditions qu’un bon prêt hypothécaire devrait comporter, s’avère judicieux?

Les courtiers hypothécaires sont des professionnels qui réduisent le stress lorsque vient le temps de remplir une demande de prêt hypothécaire et de trouver la meilleure propriété pour votre prêt hypothécaire. Un bon courtier hypothécaire vous expliquera toutes les options de prêts et suggérera les programmes qui peuvent être avantageux pour vous sur le plan financier. Lorsque vous allez à la banque et parlez avec ce même agent financier, ce dernier pourra vous donner des renseignements uniquement sur ce qui a trait à sa banque. En d’autres mots, les employés des banques ne connaissent que les produits offerts par la banque pour laquelle ils travaillent et ils n’essaieront certainement pas de suggérer des produits offerts par d’autres banques, même s’il s’agit d’une meilleure option pour vous.

Les courtiers hypothécaires occupés qui travaillent pour une société hypothécaire florissante ont accès à des taux réduits qui ne sont offerts nulle part ailleurs. En raison du volume considérable de prêts hypothécaires que conclut une société occupée, les courtiers hypothécaires ont accès à de bien meilleurs taux que ceux que vous pourriez trouver par vous-même. Étant donné que les courtiers hypothécaires négocient des prêts hypothécaires tous les jours, ils savent quels sont les produits disponibles et connaissent les meilleurs taux offerts.

Les courtiers hypothécaires dignes de confiance agiront TOUT D’ABORD dans votre intérêt. Un bon courtier hypothécaire comprend que si vous êtes un client heureux, vous le recommanderez probablement à des membres de votre famille et à vos amis parce que vous aurez eu un résultat favorable et satisfaisant dans le cadre de votre expérience liée à votre prêt hypothécaire. Les courtiers hypothécaires sont tributaires des recommandations qu’ils obtiennent et, bien qu’ils continuent de commercialiser leurs services, les recommandations demeurent leur principal moyen d’existence.

Les courtiers hypothécaires sont disponibles et flexibles pour organiser des rencontres et fixer des rendez-vous. Ils ne sont pas confinés dans un horaire immuable, mais ils travaillent plutôt avec vous, quand vous le décidez. En général les gens sont occupés et le temps est une denrée précieuse. C’est pourquoi ils s’organiseront pour parler avec vous au moment qui vous convient; de cette façon, vous n’aurez pas à vous absenter du travail et perdre des revenus, ou à attendre deux semaines pour obtenir un rendez-vous avec votre conseiller financier à la banque et risquer de rater un achat en raison du temps qui s’est écoulé.

Les courtiers hypothécaires conseillent leurs clients sur la façon de présenter leur profil financier de manière favorable au prêteur. Les conseils financiers font également partie de la valeur globale dont vous bénéficierez en faisant affaire avec un courtier hypothécaire. Ils vous conseilleront également sur la façon d’utiliser votre crédit et sur ce qu’il faut éviter dans le cadre du processus de préautorisation. Un bon courtier hypothécaire fait tout cela pour ses clients.

Les services d’un courtier hypothécaire sont GRATUITS! Le prêteur verse une commission au courtier hypothécaire et le client obtient le meilleur prêt hypothécaire possible, et ce, sans frais. Le courtier hypothécaire consultera votre dossier de crédit une fois seulement et il contactera plusieurs prêteurs en utilisant ce même rapport de solvabilité qu’il aura consulté. Il s’agit d’un autre aspect démontrant que le courtier hypothécaire aide ses clients et qu’il travaille de manière à protéger leurs intérêts.

 

 

 

Si vous avez des questions ou des commentaires, ou si vous voulez que votre blogue ou votre article soit affiché sur le site Web de CHD, veuillez communiquer avec moi. Merci et au plaisir!

13 Sep

La Banque du Canada laisse inchange le taux du financement a un jour a 0,5 %

General

Posted by:

Comme prévu, la Banque du Canada a décidé de laisser inchangé le taux d’intérêt à nouveau, bien que la croissance, au cours de la première moitié de l’année, ait été de beaucoup inférieure aux prévisions de la Banque dans le Rapport sur la politique monétaire de juillet. Au cours du premier semestre, la croissance aux États-Unis a aussi été plutôt décevante, reflétant la faiblesse dans l’investissement des entreprises et l’investissement résidentiel. Aux États-Unis, les dépenses de consommation ont été fortes, soutenues par un marché de l’emploi en hausse.

Un rebond de la croissance américaine au cours du deuxième semestre augure bien pour une reprise soutenue dans les exportations canadiennes. Le rapport sur le commerce de juillet pour le Canada rendu public récemment a démontré une amélioration importante des exportations aux États-Unis, un signal longtemps attendu d’une reprise de la croissance canadienne.

D’autres indicateurs récents suggèrent que l’économie du Canada est entrée dans le troisième trimestre sur une base plus solide à la suite de l’effondrement dû aux feux de forêt dans le deuxième trimestre. La croissance au cours du deuxième trimestre a également été atténuée par une contraction plus importante que prévue dans les exportations. La Banque s’attend à un fort rebondissement dans la croissance au cours du troisième trimestre alors que la production de pétrole reprend et la reconstruction commence en Alberta.

La stimulation financière jouera également un rôle dans la reprise économique au cours du deuxième semestre, alors que les dépenses de consommation sont stimulées par l’introduction des versements de l’Allocation canadienne pour enfants, en juillet. Les dépenses d’infrastructure du gouvernement fédéral devraient également avoir une incidence sur la croissance d’ici le dernier trimestre de l’année. La Banque a néanmoins laissé entendre que la croissance pour le reste de cette année demeura sous les prévisions de juillet.

L’inflation est conforme aux attentes de la Banque du Canada. L’inflation mesurée par l’IPC global se situe en deçà de la cible de 2 %, surtout en raison du recul dans les prix des produits énergétiques de consommation. « Les mesures de l’inflation fondamentale continuent d’avoisiner 2 %, en raison des effets compensatoires des capacités excédentaires et de la dépréciation passée du taux de change. »

Comme d’habitude, le dernier paragraphe de la déclaration de la Banque évalue les risques économiques. Le rapport laisse entendre que le profil de l’inflation s’est orienté à la baisse depuis juillet. En ce qui concerne les niveaux d’endettement élevés des ménages, une préoccupation de longue date, la Banque a fait allusion au ralentissement récent dans le marché du logement à Vancouver, suggérant que même s’il est encore tôt, il pourrait s’agir du début d’un « atterrissage en douceur ». Toutefois, des données récentes concernant Toronto démontrent que le marché de l’habitation est demeuré plus solide que jamais en août. De toute évidence, les déséquilibres dans le secteur des ménages continuent de croître et d’accentuer les vulnérabilités financières.

Compte tenu de la probabilité de la croissance économique au Canada, je m’attends à ce que la Banque maintienne l’orientation actuelle de la politique monétaire en 2017. Cela signifie que les taux d’intérêt canadiens demeureront de beaucoup inférieurs aux taux prévalant aux États-Unis, alors que la Banque fédérale de réserve augmentera probablement le taux de financement à un jour une autre fois cette année ou au début de l’an prochain. Les taux hypothécaires demeureront faibles encore plus longtemps.

 

Dre. Sherry Cooper
Économiste en chef, Centres hypothécaires Dominion
drcooper@dominionlending.ca